La poésie du mercredi (#4)

Aujourd’hui, Prévert ! Un poème extrait de Choses et autres, publié en 1972. C’est un recueil très divers, avec à la fois un texte autobiographique, des poèmes bien sûr, et aussi des réflexions assez grinçantes (La suite dans les idées : Il suivait son idée. C’était une idée fixe, et il était surpris de ne pas avancer.).

*

« Le voyage malaisé »

Le coucou ne dit pas l’heure

le corbeau ne dit pas l’année

l’horloger est un receleur

Le temps volé il le revend ailleurs

mais ne dit pas où c’est.

Encroûtée dans un carnet

                         Nostalgique et lucide

Le nez dans le rêve
Un extravagant sourire
Dont il faut souffrir ;
Un crâne de fer luisant
De sa lumière sourde.
Peut-être un jour la colline asséchée
Cessera de m’appeler
De ses magnétismes ;
Alors il faudra courir.