Sur ses joues…

Psalmodié. Passé. Anciennes couleurs vives, mais pas déteintes. Images.

Sur ses joues

Fleurissent des cinéraires

Sous la mer

S’estompent les chants des fous

 

Si les câbles s’emmêlent

Si les tigres se meurent

C’est que dans la cannelle

Elle guettait les lueurs

 

Lamentations des moteurs

Sur reflets du goudron

À l’aube des volets rêveurs

S’éteignant dans le liseron

 

Plus loin dans les herbes

Les prophéties s’effondrent

Se relevant de la tombe

On a voulu les vendre

 

Elle oublie ses exils

À travers des abris

A hurlé pour

Des étoiles

D’huile

Sous la jalousie qui luit.