Instant-Né : Sécurité portuaire

Au-delà de la corde rongée
Il n’y a plus de salut
Que dans l’eau sale remuée
Ses confins de lumière

***

Deux silhouettes au loin
Avançaient sur la digue
En ciment jambes nues

Publicités