La poésie du mercredi (#80)

Nous voici arrivés à la huitième dizaine de la rubrique, et comme toujours (oui, sauf quand rien n’est publié, oui…) je vous propose un texte qui me plaît particulièrement. 

J’ai récemment découvert les Poèmes de Beckett (L., si tu me lis : oui, c’est dans la brochure de littérature générale et comparée… pas été chercher très loin !), édités pour la première fois en 1992. En voici donc un :


de pied ferme

tout en n’attendant plus

il se passe devant

allant sans but