Instant-Né : Première des nuits de mai

Gardien de la nuit jaune
En lettres bleues
Jaunes traînées d’urine
Illuminant carrelage
Aux courts fragments
Nus.

À présent la nuit jaune
Aucun ne frissonne
Et l’escalier brisé
Ombrage le rideau
Du fer
Abaissé.

5 réflexions sur “Instant-Né : Première des nuits de mai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s