La poésie du mercredi (#58)

Le poète du jour est Guillevic (1907-1997). Ce poème sans titre est extrait de l’ensemble intitulé « Conscience », dans le recueil Terraqué paru en 1942.

Comme la ville couvait son calme
Et la nuit étant bonne à boire,
Il eut besoin de s’en aller

Vers les îles mauvaises de peur –

Apporter à leurs meules
Le grain du continent
Qui leur permît de moudre.

Publicités

Une réflexion sur “La poésie du mercredi (#58)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s