La poésie du mercredi (#39)

Notre invité du jour est anglais, romantique et mort depuis 193 ans, 2 mois et 15 jours : il s’agit du poète Percy Shelley avec « Ozymandias », composé en 1817.

OZYMANDIAS

I met a traveller from an antique land,
Who said : « Two vast and trunkless legs of stone
Stand in the desert. Near them, on the sand,
Half sunk, a shattered visage lies, whose frown,

And wrinkled lip, and sneer of cold command,
Tell that its sculptor well those passions read, 
Which yet survive, stamped on these lifeless things,
The hand that mocked them and the heart that fed,

And on the pedestal these words appear :
« My name is Ozymandias, king of kings :
Look on my works, Ye Mighty, and despair ! »

Nothing besides remains. Round the decay
Of that colossal wreck, boundless and bare,
The lone and level sands stretch far away.

Publicités

8 réflexions sur “La poésie du mercredi (#39)

  1. Je suis au début de mon apprentissage de l’anglais. je le relirai dans 6 mois…. William Sheller, un des chanteurs que j’apprécie le plus, s’est inspiré du nom de ce poète pour son pseudo , combiné avec une autre nom .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s