Instant-Né : Route de montagne

L’air va s’écrouler, par lentes vagues de chaleur

sous le poids des cigales

Et les oliviers s’en désolent, derrière

leurs chevelures d’argent déchirées,

qui frôlent le sol.

De l’autre côté de la route, alors que la peau brûle,

on voit l’abbatiale sur les hauteurs

de la montagne, qui disparaît

comme dans les romans, au centre de la brume

bleue de chaleur –

On voit la ville très loin

(en-dessous, sur une autre terre, moins aride, aux dimensions presque humaines)

Entre le monument perché et la ville se taisant,

les pierres blanches,

l’écume qui sort d’un océan d’herbes jaunes.

Publicités

5 réflexions sur “Instant-Né : Route de montagne

  1. Les « instants-nés » sont ainsi, tel que je le comprends, à la fois la saisie d’une impression, d’un moment vécu, et la tentative de restitution de ce qui pourrait être une image photographique manquante. D’où le vocabulaire de la description d’images; très intéressant procédé.
    Pour cet « instant » là, on sent bien le sud, on voit, hmmmm, l’Italie? Une abbatiale surplombe une ville vue d’une route de montagne dans un paysage assez désertique, cf. l' »écume » des roches affleurantes, mais peuplé d’oliviers. Peut-on pousser le jeu jusqu’à localiser un lieu précis? Hmmmm?

    Aimé par 1 personne

  2. j’aime beaucoup aussi . La poésie : donner à voir, à percevoir… à sentir, toucher aussi. J’ai du mal à théoriser ce que j’écris, mais lorsque le lecteur parvient à faire sienne cette vision intime de celui qui écrit, c’est réussi. Le texte peut alors se déployer « ailleurs », dans l’espace et le temps. Il échappe …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s