La poésie du mercredi (#31)

Aujourd’hui, je vous propose un poème de Sybille Rembard intitulé « Terres inconnues ». J’ai eu du mal à trouver des informations sur elle, il semble que ce poème soit postérieur à son recueil Beauté fractionnée paru en 2002.

TERRES INCONNUES

aux frontières de la folie
le cerveau déploie ses facultés
tatouages étranges
âme daltonienne
ironie du présent
fable inquiétante

Je regarde le monde avec les yeux d’un séraphin
les couleurs se mélangent
se blessent
Je régurgite la douleur
de mes aïeux

J’erre parmi les autres
en sursis
une fine pluie dorée
tombe sur mes rêves

je suis le gouffre du monde
sans fin

Publicités

Une réflexion sur “La poésie du mercredi (#31)

  1. La frontière entre la poésie et la folie me semble difficile a délimiter. J’aurais lu de texte d’Antonin Artaud il y a quinze jours, peut-être l’aurais-je rangé du côté de ses écrits délirants, alors qu’hier, il m’a touché au plus haut point.

    Je m’ennuie sans rémission ni recours possible.
    On ne m’aime pas.
    On m’a pris mon coeur.
    On s’en est servi pour en aimer d’autres que moi.
    Quand je l’ai réclamé on m’a dit que j’étais fou.
    Tout cela finira très mal.

    Hôpital d’Ivry, 26 avril 1947

    Je crois qu’avec lui, je ne suis pas au bout de mes très bonnes surprises.

    Aimé par 3 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s