La poésie du mercredi (#27)

Si le langage est en lui-même une métaphore,  alors qu’est-ce qu’EST la poésie, que fait-elle ?
Elle utilise le langage en réfléchissant sur lui, sur ses sens et ses effets, ses origines et son avenir parfois (Rimbaud et son « langage universel » – « du reste, toute parole étant idée, le temps d’un langage universel viendra ! » (Lettre du Voyant) ; parfois le « polissant et le repolissant » (Boileau), dans le but d’arriver à une pureté parfaite, ou le tordant – Rimbaud et ses néologismes, Apollinaire et son absence de ponctuation (de respiration formalisée), Queneau et son parler fonétik…

Alors la poésie serait – peut-être ! – une métaphore de métaphore, qui fait se multiplier les images dans des images sur d’autres images…

Voici la suite du cycle Jaccottet :

6.

J’aurais voulu parler sans images, simplement
pousser la porte…
J’ai trop de crainte
pour cela, d’incertitude, parfois de pitié :
on ne vit pas longtemps comme les oiseaux
dans l’évidence du ciel,
et retombé à terre,
on ne voit plus en eux précisément que des images
ou des rêves.

Publicités

4 réflexions sur “La poésie du mercredi (#27)

  1. Les mots et les images: nous humains parlons avec les mots, les animaux semble-t-il, communiquent par images tout comme les jeunes enfants qui n’ont pas encore tous les concepts. L’image précède le mot, le vécu précède l’émotion. La poésie serait notre langue maternelle ?? qui combine les deux.

    Aimé par 1 personne

  2. Ah! J’ai hâte Théléma d’écrire sur la question, je pars au travail, j’espère très bientôt revenir ici pour te parler de la métaphore et d’un texte de Queneau, l’explication des métaphores qui me fascine tout comme l’incroyable justesse de ton écriture.

    Aimé par 1 personne

  3. Mon fils est à cet instant entre plusieurs mondes poétiques… J’espère qu’il ne se décompose pas devant le choix de l’examinateur ! 😉 Car il est complètement sonnet depuis quelques jours ! Verlaine, Musset, Apollinaire et les autres…vont peut-être lui souffler une ode de motivation made in 16è et 17è siècles, car l’impasse est plus longue qu’un alexandrin Hugolien ! Pas vraiment le pied au réveil, il lui en manquait déjà dix ! En espérant que ce mercredi soit plus positif qu’une tragédie cornélienne et plus lumineux encore qu’une métaphore poétique… 🙂 Belle journée Théléma…

    Aimé par 2 people

  4. La Poésie est une photographie verbale (parole de photographe) =)
    C’est la pensée à l’état brut, dénouée de toute convention sociale
    C’est le plus beau des langages primaires, ouvert sur l’infini de tout ceux qui comprendront les mots de manière différentes
    Je métaphorise donc je suis, et j’aime ce que je suis hehe
    A bientôt =)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s