La poésie du mercredi (#22)

Un peu de poésie philosophique aujourd’hui avec Joachim Du Bellay ! « Si notre vie est moins qu’une journée », extrait du recueil L’Olive paru en 1550, aborde les thèmes de la mort et des illusions de la vie terrestres auxquelles s’accroche l’âme humaine :

Si notre vie est moins qu’une journée
En l’éternel, si l’an qui fait le tour
Chasse nos jours sans espoir de retour,
Si périssable est toute chose née,

Que songes-tu, mon âme emprisonnée ?
Pourquoi te plaît l’obscur de notre jour,
Si pour voler en un plus clair séjour,
Tu as au dos l’aile bien empennée ?

Là, est le bien que tout esprit désire,
Là, le repos où tout le monde aspire,
Là, est l’amour, là, le plaisir encore.

Là, ô mon âme au plus haut ciel guidée !
Tu y pourras reconnaître l’Idée
De la beauté, qu’en ce monde j’adore.

Publicités

6 réflexions sur “La poésie du mercredi (#22)

  1. Belle glose du Banquet de Platon! L’âme sur les ailes du désir s’élance de l’amour des beaux corps vers celui de la beauté telle qu’en elle-même l’éternité la change. Mais l’élan spirituel n’est pas désir de mort pour autant, car c’est « en ce monde » et dès cette vie que le plaisir se cueille et que la beauté s’adore.

    Aimé par 1 personne

  2. La question que je me pose est la suivante : la poésie est-elle le langage approprié pour aborder l’éristique. On pourrait répondre par l’affirmative en soutenant que si la poésie transmet l’émotion, le débat philosophique soumet des raisonnements qui ne sont en fait que des émotions déguisées. Ne compte pas sur moi pour résoudre le problème. Je te « refile le bébé ». Sors ton crayon. Tu as deux heures. Coefficient 5.

    Aimé par 1 personne

    1. On peut aussi dire que la poésie fait passer des idées philosophiques de manière plus intuitive !
      La question qui se pose en poésie rejoint la philosophie, c’est celle du langage…

      Aimé par 1 personne

      1. L »intuition », vaste problème ! Je ne m’infligerai pas le pensum d’aller rechercher Schopenhauer (Schopi pour les intimes). Un raisonnement serait une intuition formalisée. Ce qu’on pense qui viendrait de l’intellect serait en fait issu de nos globules, mais on ne veut pas l’admettre.
        Je te mets 19/20. Je t’ai gratifiée de quelques points de bonification, eu égard à l’ancienneté de nos échanges.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s