La poésie du…

Bonjour tout le monde ! Comme vous l’avez remarqué (car vous êtes des lecteurs assidus, perspicaces et que vous ne vivez que pour ce blog) (comment ça « quelle taille font mes chevilles » ?), il n’y a pazu de Poésie du Mercredi cette semaine. Scandale et ignominie !
Mais, il y a une explication.
En fait, aujourd’hui, on est le 14 mars.
Et mercredi, on était le 11.

Or, comme un des poèmes du bouquin au programme cette année en littérature a un titre amusant comme je suis un être extraordinaire dévoué à la poésie et à la pertinence de ses occurrences… J’ai trouvé un poème qui se doit d’être posté aujourd’hui.

Bref. Tout ce blabla inutile et pédant pour vous présenter l’invité – ou plutôt les invités – du jour : Paul Éluard et Man Ray !
Eh ouais, et y a même un dessin, aujourd’hui.
Alors je vous explique le principe : dans Les Mains libres, des dessins de Man Ray sont « illustrés » par des poèmes de Paul Éluard. En tout cas, c’est comme ça que les deux artistes présentent leur œuvre. Le recueil est donc composé, à part (à peu près) égales, de textes et d’images.

LE TEMPS QU’IL FAISAIT LE 14 MARS

image
(Désolée pour la qualité de l'image)

Enjôleur d’enfants et charmeur d’oiseaux
J’attends la venue du printemps

La terre est timide et fraîche
Les aiguilles de midi
Cousent la traîne du matin

Je me vois moi ma jeunesse
Parmi les couleurs volatiles
Des premières végétations

Sur les rivages de verdure
Où l’eau devient de la lumière.

À la semaine prochaine !

Publicités

5 réflexions sur “La poésie du…

  1. De prime abord, ce sont les doigts de la femme qui m’ont impressionné, extraordinairement effilés (peut-être comme tes chevilles, mais ça on ne le saura jamais). Très frais, très simple sans être simplet et la terre « timide », merci Paul. Je remarque que tu as aussi fait un nettoyage de printemps dans tes autres onglets : normal quand on sait que le printemps est une re-naissance.

    Aimé par 1 personne

    1. Dans ce cas, je te conseille vivement de lire le recueil en entier ! Il est au programme cette année en littérature (je vais peut-être tomber dessus au bac…), ce qui fait qu’il est TRÈS facile à trouver. L’édition « jolie » est en Poésie/Gallimard.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s