Le 7 janvier 2015

Dès que le silence

S’abattit sur la

Table

Le sang ruissela

Sans un cri

Car qui veut tuer l’art

Reconnaît sa valeur

Et grave à la

Pointe du stylet

La liberté embrasée

Qui ne s’éteint que

lorsque la flamme

en paraît sûre.

Publicités

7 réflexions sur “Le 7 janvier 2015

  1. Plus qu’à la Kalach ou à l’explosif, je pensais aux mouvements de foule, à un moment de panique. Soyez assurée de ma sympathie et je vais essayer de vous reconnaître ce soir à la télé.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s