Desnos coopère avec Stendhal !

Desnos…
« Amour haut parleur, sirène à corps d’oiseau,
je vous quitte.
Je vais goûter le silence cette belle algue où dorment les requins. »

Sinon, un autre me fait penser à l’incipit du Rouge et le Noir de Stendhal – où le narrateur décrit la ville de Verrières, ville étriquée, bornée et conservatrice, dont une fabrique de clous « assourdit » le voyageur :

 « Je débarque dans une ville triste comme la vie
et monotone comme elle
on entend résonner le marteau sur les clous (…) »

Promis, un jour j’arrêterai de parler exclusivement de poètes surréalistes. Un jour.
Mais pas dans l’immédiat !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s