Vingtième siècle

La pendule exaltée soufflait
battant d’argent châsse de séquoia
Cingla affolée cinq-queue fois
Carillon : odeur d’huiles essentielles servant à nettoyer des parquets de bois exotiques
La bouteille ouvrit l’horloge
et le chat aux yeux de battants d’or dilatés
immobile douloureux forcené fasciné
Happa le carillon d’une griffe jolie
Puis retourna à l’estragon.

Publicités

2 réflexions sur “Vingtième siècle

  1. Il est trop beau ce poème…
    A un moment je me demandais: « c’est qui l’auteur »…
    Puis là je me dis… Mais c’est elle… ❤ ❤ ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s